Une technologie pour améliorer la situation des communautés productrices de manioc au Cameroun

CassVita développe une innovation visant à minimiser les pertes post-récoltes de manioc et améliorer les revenus des agriculteurs et agricultrices.

Le contexte

Le manioc est cultivé par 20 millions d’agriculteurs et d’agricultrices en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est.  Cependant, il se conserve seulement deux jours après sa récolte. Par conséquent, environ 40 % des tubercules récoltés sont perdus, entrainant une incapacité pour la communauté agricole à en tirer profit et à le commercialiser ainsi qu’une perte de revenu considérable. Au niveau mondial, 93 millions de tonnes de pertes sont enregistrées chaque année (Naziri et al, 2014).

L’augmentation de la durée de conservation du manioc permettrait de réduire la pauvreté dans les communautés agricoles. Les agriculteurs pourraient en tirer profit, ce qui leur assurerait des moyens de subsistance plus durables.

L’innovation

L’innovation développée par CassVita s’appuie sur deux volets :

  • Une technologie de transformation du manioc, sous forme de poudre, qui permet d’augmenter sa durée de conservation de 2 jours à 18 mois. Cette technologie a déjà été testée et a permis une diminution des pertes post-récoltes de 40 % à 10 %, et d’augmenter les revenus de 400 %.
  • Une technologie d’information et de coordination avec les exploitant.es – en soutien avec le FID- avec un système d’alerte et de notifications, qui contribuera à une meilleure synchronisation de la culture et de la production de manioc.

La technologie d’information et de coordination vise à :

  • minimiser les difficultés liées à la coordination des agriculteurs et agricultrices à mesure que CassVita s’étend à d’autres communautés agricoles ;
  • faciliter les paiements et encourager les habitudes d’épargne des cultivateurs et cultivatrices (1% des agriculteurs de CassVita ont des comptes bancaires) ;
  • standardiser le processus de transformation pour en augmenter la réplicabilité, améliorant la capacité de CassVita à faire des projections.

Les résultats attendus

CassVita a pour objectif de réduire davantage les pertes post-récoltes du manioc de 10 % à moins de 5 %, afin d’augmenter les revenus agricoles au Cameroun et ainsi faciliter l’inclusion financière des agriculteurs.

À l’issue de cette étape de préparation, CassVita envisage une évaluation d’impact de la solution grâce à un essai contrôlé randomisé, et son extension à d’autres communautés agricoles du Cameroun.

Crédit photos : Rodrig MBOCK

Présentation de l’équipe

CassVita LTD est une entreprise privée fondée en 2018 par Pelkins Ajanoh et Nembu Milton. L’équipe compte parmi ses partenaires Investisseurs et Partenaires (I&P), le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l’Université de Harvard, qui fournissent un soutien sous forme de prêts, de subventions, de mentorat et d’accompagnement.