enProposer un projet

Égrener le coton à l’échelle locale pour améliorer les revenus des producteurs de coton ruraux au Kenya

Stade d'avancement
Juin 2023 à Sept. 2024
  • Kenya
  • Agriculture
  • Juin 2023 à Sept. 2024

Le projet mené par l'Université de Kirinyaga vise à améliorer les revenus des petits producteurs de coton au Kenya en centralisant le processus d'égrenage du coton à leur échelle, leur permettant ainsi de vendre leur production à des prix plus avantageux. Le financement du FID permettra de soutenir la fabrication de nouvelles égreneuses, ainsi que les différentes formations destinées aux producteurs de coton locaux.

Projet déployé par :

Champ de coton prêt à être récoltéChamp de coton prêt à être récolté

Le contexte

L'industrie du coton et du textile représente le deuxième plus grand secteur industriel du Kenya. Mais la production nationale de coton est inférieure à la demande de fil et de tissu pour le textile et l'habillement : de ce fait, la majorité des matières premières à base de coton sont importées des pays voisins d'Afrique de l'Est et d'Asie. Afin de redynamiser la chaîne de valeur du coton, le gouvernement kenyan l’a identifié comme un secteur clé de l'économie du pays et s'est engagé à améliorer son processus de production.

L'objectif de ce projet est de fournir aux producteurs des moyens de créer de la valeur ajoutée en égrenant le coton à leur échelle et en leur permettant de vendre leurs produits à des prix plus avantageux, tout en réduisant les coûts et les difficultés liés au transport.

L'innovation

Le projet de l'Université de Kirinyaga vise à améliorer les revenus des petits producteurs de coton au Kenya en localisant le processus d'égrenage du coton à leur échelle. L'opération d'égrenage permettra aux agriculteurs de percevoir des revenus directement liés à la plus-value générée, de réduire les pertes de coton et de diminuer les frais annexes à la production (tels que les frais liés au stockage et au transport). Le modèle proposé prévoit également d'utiliser le coton égrené pour fabriquer des produits dérivés (coton hydrophile, couches, compresses…) et de générer d'autres sources de revenus. Pour pallier le manque d'accessibilité et l'obsolescence des usines d'égrenage existantes, l'équipe propose de déployer 8 machines à égrener capables de transformer 10 tonnes de coton par jour et qui seront mises à disposition d'une centaine de petits producteurs kenyans.

Le financement du FID permettra de mener plusieurs activités, notamment d’évaluer l'adoption potentielle du processus, la fabrication de nouvelles égreneuses de coton, la formation des producteurs à l'utilisation et à l'entretien des machines, ainsi que le suivi et l'évaluation des performances de toutes ces activités (production, adoption, formations, etc.).

Une équipe de recherche qui discutent avec des cultivateurs de coton

Les résultats attendus

Le projet pilote sera mis en œuvre dans le comté de Kirinyaga et vise à toucher une centaine de producteurs ruraux dans le but de :

  • Favoriser la création d'emplois pour les jeunes et les femmes dans les domaines de la gestion des machines d'égrenage et de fabrication de produits dérivés
  • Autonomiser les agriculteurs locaux, les femmes et les exploitants agricoles en matière de stratégies de valorisation du coton
  • Accroître le niveau de vie des petits producteurs et stimuler l'économie locale
Arbre au Kenya
Université de Kirinyaga

Université de Kirinyaga

L'université de Kirinyaga est une université publique située dans le comté de Kirinyaga, au Kenya.

    Projets

    Les projets financés par le FID

    Découvrir tous les projets