enProposer un projet

L’école d’été « Méthodologie du développement », une semaine dédiée à l’évaluation d’impact

Article de L'équipe du FID


08 juillet 2024


Evénements

Du 1er au 5 juillet, une trentaine d’équipes de recherche et porteuses de projets ont participé à l’école d’été dans le cadre de la Chaire « Méthodologies du développement » portée par Esther Duflo et Abhijit Banerjee et co-organisée par le FID, l’Agence française de développement, JPAL et l’ Université Mohamed VI Polytechnique de Rabat (UM6P) à Rabat au Maroc. Une semaine consacrée à l'évaluation d'impact visant à consolider les connaissances d’équipes à cet outil essentiel dans la mise en œuvre de projets de politique publique.

« Nous sommes partenaires de cette école d’été pour permettre aux équipes que nous finançons de se former sur l’évaluation d’impact et d’apprendre de leurs projets » explique Juliette Seban, directrice exécutive du FID. Cette année, l’école d’été a proposé deux parcours à la trentaine de participant·es : un programme « incubateur » pour les organisations ayant un projet en cours et un autre module destiné aux équipes de recherche reposant sur une formation académique plus approfondie sur l’évaluation d’impact.

Deux personnes travaillent dans une classe

Un parcours « incubateur » pour acquérir des outils de mesure d’impact des projets

Le module « incubateur » a permis à une dizaine d’organisations : ONG, associations, entreprises sociales bénéficiaires de financements du FID d’acquérir des fondamentaux et des outils sur l’évaluation d’impact. « L’idée est que les équipes repartent avec des réflexions plus avancées sur la manière dont elles vont évaluer leur impact : de quelle manière prépare-t-on une évaluation d’impact ? Comment établir des liens avec une équipe de recherche ? Quelles sont les différentes méthodes d’évaluation d’impact ? » explique Juliette.

Les équipes sélectionnées pour ce module font partie d'organisations soutenues par le FID, actuellement dans la phase de prototypage d’une innovation ou dans une phase pilote, et souhaitant se diriger vers l'évaluation d'impact. « Nous souhaitons vraiment mesurer l’impact de notre projet de manière professionnelle », explique Arpana Philip de l’organisation Shambani Pro qui pilote un projet de transformation des mangues invendues pour soutenir les petits producteurs agricoles au Kenya, « et nous souhaitons être sûrs de le faire correctement et de manière impartiale ».

Dr . Michele Orsi de l’équipe de CUAMM, une ONG qui développe un dispositif médical innovant pour faciliter le processus d’accouchement en Ethiopie souligne « Pendant l'école d'été, je souhaite approfondir ma compréhension de la méthodologie d'évaluation et repérer les informations pertinentes à transmettre aux décideurs politiques ».

L’évaluation d’impact a vocation en effet à éclairer le processus de prise de décision. Lors de la session questions-réponses, Esther Duflo rappelle d’ailleurs aux participant·es qu’« il est crucial de recueillir des preuves d’impact sur ce qui fonctionne et d’accepter qu'une partie du projet pourrait échouer. C'est ce qu'on appelle la prise de risque ».

atelier de groupe

Des échanges précieux entre équipes projets

Les ateliers en petits groupes permettent aux équipes présentes de discuter de leurs projets en cours et de prendre le temps de réfléchir à leur processus et leur méthodologie avec les chercheur·ses présent·es.

« Chaque cours est précieux. Les apprentissages reçus sur la théorie du changement ont été particulièrement utiles pour nous aider à concevoir une théorie du changement capable de produire des résultats concrets » affirme Abiy Meshesha de l’organisation NURU qui travaille au développement d’une formation en ligne et d’une application qui visent à améliorer la santé maternelle et infantile en Ethiopie.

Au-delà des cours théoriques, l’école d’été est un lieu de rencontres et d’échanges durant lequel les équipes s’enrichissent des conseils et des expériences des uns et des autres. « C’est un outil pour mettre en lien les différentes équipes que nous finançons qui ont parfois des sujets similaires dans des pays proches. Ce partage d’expériences et de questionnements est précieux » conclut Juliette Seban.

Photo de groupe

Article de L'équipe du FID

08 juillet 2024

Depuis 2021, le FID a permis la réalisation de 71 projets innovants. Vous aussi proposez votre projet au FID !

Proposez votre projet

Actu

Découvrez les dernières actualités du FID

Lire l'actu du FID