enProposer un projet

L’événement du FID à Rabat « Encourager l’innovation pour transformer les politiques publiques »

Article de L'équipe du FID / The FID team


24 juillet 2023


Evénements

Les intervenant.e.s à l'événement du FID à Rabat devant un slide du FIDLes intervenant.e.s à l'événement du FID à Rabat devant un slide du FID

En marge de l’école d’été « Méthodologies du développement » de Rabat, l’équipe du Fonds d’innovation pour le développement (FID) a organisé, le mercredi 5 juillet, un événement afin de présenter ses missions, ses ambitions et sa méthodologie. Trois porteur·e·s de projets, financés par le FID, ont également présenté leurs projets et leurs perspectives.

Pour Esther Duflo, présidente du Conseil de Direction du FID, la coopération internationale a un rôle unique à jouer. Depuis sa participation au Conseil présidentiel pour le développement global, une instance consultative créée par Obama en 2012 (Commission Obama) regroupant des expert⸱e⸱s du développement, l’économiste ne cesse de se demander de quelle façon le budget de la coopération internationale pourrait être utilisé au mieux. De sa réflexion ont émergé trois piliers :

  • la mise en place d’un mécanisme d’assurance en cas de crise mondiale
  • l’encouragement à créer des biens publics mondiaux et leur diffusion
  • la capacité à soutenir diverses structures pour innover

S’agissant du troisième point, les expert⸱e⸱s de la commission Obama avaient mis en avant l’intérêt de soutenir un fonds basé sur le fonctionnement du venture capital, c’est-à-dire un fonds qui permet « de prendre des risques et de faire des investissements à différentes échelles ». Le fond DIV USAID a été créé sur ce modèle en 2010 et existe désormais depuis « suffisamment longtemps pour que l’on puisse calculer son rendement au niveau du portefeuille pour les premiers projets ». Fin 2020, le Secrétaire d’Etat français Hervé Berville, alors Député a proposé dans un rapport sur la modernisation de la politique de solidarité internationale de transposer cette approche en France en direction des pays francophones. Le FID est ainsi né en avril 2021 et finance à date près de 50 projets dont 80% d’entre eux sont localisés sur le continent africain.

La salle et les intervenants du side-event

Trois projets pour illustrer le portefeuille du FID

Après l’introduction de Juliette Seban, directrice exécutive du FID et l’intervention d’Esther Duflo, trois représentant·e·s de projets subventionnés ont pu présenter leurs innovations et leurs perspectives de croissance, à l’aune des deux stades de financements du FID dont ils sont bénéficiaires : le stade pilote - permettant aux équipes de piloter des solutions déjà prototypées dans les conditions du réel - et le stade Transformation des Politiques Publiques - visant à l’institutionnalisation d’innovations spécifiques ou au renforcement des capacités des gouvernements pour concevoir, expérimenter et déployer des innovations rigoureusement évaluées :

  • Le projet TAARAL, mis en œuvre à Dakar au Sénégal, développe la collecte de déchets plastiques tout en s’appuyant sur les structures existantes (stade pilote)

Diadji Niang, chef de projet à The Alliance for Advancing Recycling, Awareness and Livelihoods in Plastics (TAARAL), Haskè Conseil : « Le Sénégal produit 200 000 tonnes de déchets plastiques par an. Sur ces 200 000 tonnes, seuls 4% des déchets sont recyclés ».

Pour Diadji Niang, l’objectif de ce projet à long terme est de sortir de Dakar et d’aller dans d’autres zones pour augmenter la conscience environnementale. « Nous voudrions agir sur l’aspect transformation, le recyclage et la transformation des déchets. »

Esther Duflo prend la parole lors de l'événement du FID
  • Le projet de l’African Management Institute repose sur des cours pratiques et digitaux développés pour les petites et moyennes entreprises. Il est testé au Kenya et déployé maintenant au Sénégal pour tester son potentiel de réplicabilité sur un marché francophone (stade pilote)

Christiane Ansa, responsable des programmes francophones de l’African Management Institute (AMI) : « Nous voulons vraiment avoir un impact donc nous nous intéressons à une évaluation d’impact pour s’assurer que ce que l’on fait fonctionne ».

L’objectif pour Christiane Ansa : « accompagner les PMEs pour qu’elles fonctionnent […], déceler toutes les barrières puis répliquer ce modèle dans d’autres pays ».

  • Le projet mis en œuvre au sein de l’Agence Nationale d’Identification du Togo avec la création d’un laboratoire pour organiser les données socio-économiques et les données biométriques qui permettront d’optimiser les politiques publiques (stade de Transformation des politiques publiques)

Silété Devo, directeur général de l’Agence Nationale d’Identification (ANID) précise qu’au « Togo, 45,5% de la population vit dans la pauvreté ». Pour lui, « l’idée est de pouvoir utiliser les données multicanales pour permettre aux politiques de rendre la vie des populations vulnérables plus facile ».

La vidéo de l’événement du FID est à revoir en replay ici

Article de L'équipe du FID / The FID team

24 juillet 2023

Depuis 2021, le FID a permis la réalisation de 61 projets innovants. Vous aussi proposez votre projet au FID !

Proposez votre projet

Actu

Découvrez les dernières actualités du FID

Lire l'actu du FID